A propos du renard...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos du renard...

Message  Sandrine le Ven 25 Juin - 14:33

Un article de NICE-MATIN
mer, 23 juin 09H35


Renard contre corbeaux fable ou réalité en Haute-Tinée ?

C'est une rumeur qui divise la vallée depuis plusieurs jours. Au départ, on a évoqué des renards qui attaquaient des promeneurs sans raison. Bizarre. Sauf à jouer un remake du film « Marche à l'ombre »... Et surtout lorsque l'on sait que la bête est plutôt farouche et a tendance à fuir l'Homme.

Naturellement. Mais on a aussi, confidences médicales à l'appui, des personnes qui ont dû se rendre dard dard au centre antirabique du CHU, à Cimiez. S'assurer qu'elles n'ont pas été infectées par le tétanos, la rage ou une autre maladie après avoir tâté du croc : l'échinococcose alvéolaire ou maladie du renard « of course » !

Alors maître renard a-t-il vraiment la dalle au point de s'attaquer à tout ce qui bouge ? Ou bien les corbeaux de la vallée se déchaînent-ils pour provoquer une battue dont on connaît à l'avance la triste issue ?

Ne pas nourrir le renard

D'après Maguy, une amie des bêtes qui réside à Isola à l'année, il s'agit d'une histoire montée en épingle. « Tout le monde sait où se trouve le renard. C'est dans la ligne droite de la route qui relie le village à la station... À quelques kilomètres seulement des habitations. Ici, les gens lui donnent régulièrement à manger. Mais il faut faire attention, c'est quand même un animal sauvage ». L'une des « victimes » du renard, se serait fait croquer le bout des doigts en lui tendant un bout de pain. « C'est pour sa pomme ! » tance la fervente protectrice de la cause animale. « Et il s'est même fait mordre une deuxième fois en essayant de faire une photo avec l'animal... »

Des comportements que condamne le lieutenant de louveterie de la vallée et président de la société de chasse, Gilbert Barbier. «
Il ne faut pas nourrir le renard. C'est une bête sauvage dont on ne connaît pas les réactions. Et même s'il a l'air familier, il est porteur de maladies. Maintenant, nous avons informé le préfet de ce qui s'était passé ces derniers jours, nous attendons ses consignes ».

Consignes, que l'on espère clémentes pour le renard : « il ne peut pas faire confiance à l'homme », poursuit Maguy. « Quand on lui donne à manger pour l'approcher ou pour essayer de le caresser, on oublie que les caresses, il ne connaît pas. Il se défend d'une éventuelle tape ou capture ».

Dans le même ordre d'idée, Gilbert Barbier ajoute : « si des promeneurs aperçoivent un faon, tout seul ou égaré, surtout qu'ils ne le touchent pas. Sa mère n'est pas très loin, mais se cache des hommes. En revanche, si le petit s'imprègne de l'odeur humaine, sa mère va le fuir et il risque de mourir ».

Quant à notre goupil, il est assez intelligent et malin pour se débrouiller tout seul. « En plus il nous aide à réguler les rongeurs de toutes sortes », conclut Maguy. Alors si les corbeaux pouvaient éviter à renard de se faire tirer comme un lapin...
Crying or Very sad

Sandrine
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum